Les juniors passent à l'ocre dans le sud | Fédération Française de Tennis

12/04/2019

Les juniors passent à l'ocre dans le sud

Jeunes

Tennis, physique et partage ! Trois mots qui pourraient résumer ce qu’ont vécu les juniors réunis par la fédération pour un stage d’une semaine juste avant la tournée de la Côte d’Azur.

"C’était un stage préparatoire à ces trois tournois très importants pour nous : le Cap d’Ail, Istres et Beaulieu", explique Alois Beust (coordinateur ITF garçons) depuis le tournoi ITF du Cap d'Ail (Grade 2).

Pendant six jours, quatre jeunes nés en 2003 (Younes Djouder, Thibaut Verdier, Giovanni MPetshi Perricard et Mehdi Sadaoui), deux nés en 2002 (Martin Breysach et Harold Mayot) et Mathis Erhard né en 2001, ont partagé leurs séances d’entraînement sur les courts du TC des Combes à Nice. "C’est un complexe dont la fédération et la ligue détiennent 50% donc on peut faire un certain nombre d’heures là-bas dans l’année. Les conditions y sont très bonnes et c’était l’idéal pour préparer la saison sur terre battue. L’objectif était de créer une émulation de groupe C’est assez important d’autant plus qu’on a de plus en plus de projets isolés."

C’est dans ce but que la FFT avait également convié les entraîneurs individuels à ce rassemblement. "C’est un moment privilégié de partage car on passe vraiment toute la journée ensemble, on commence tôt le matin, on finit après le dîner avec les entraîneurs. Ce sont des instants quasiment aussi importants que ceux qui se passent sur le terrain avec les jeunes."

Tennis et prévention

Au programme donc, beaucoup de tennis mais pas seulement ! "On a passé énormément de temps sur le terrain car physiquement ils sont déjà aptes à rester entre quatre et six heures sur le court et on a fait un travail spécifique terre battue. Mais on a aussi eu une intervention primordiale faite par Ophélie Soudre (responsable juridique à la FFT) pour sensibiliser les jeunes aux dangers des paris sportifs, ajoute Aloïs Beust. C’est une vraie gangrène de notre sport, c’était important qu’ils en prennent conscience et je pense que ça a été le cas."

 

Du tennis et de la...boxe pour les filles au TC Peymeinade

Pendant ce temps-là, c’est sous la houlette d’Hugo Lecoq (coordinateur ITF filles) que les filles étaient réunies au TC Peymeinade, non loin de Grasse. De lundi 1er à samedi 6 avril, Julie Belgraver (photo), Maëlle Leclercq, Celia-Belle Mohr (nées en 2002) ainsi qu’Océane Babel (2004), rejointes en cours de stage par Juline Fayard (2003) et Marine Szostak (2002) ont partagé leurs entraînements. "C’est important car ça nous permet de vivre pendant une semaine ensemble et d’avoir des moments de partage privilégiés, commente Hugo Lecoq. Ces stages servent aussi à leur inculquer l’esprit bleu. On espère que ces filles représenteront la France en Fed Cup et que cette expérience leur servira. Ce sont des moments où il faut s’adapter au cadre de vie commun et ce n’est pas toujours facile mais toutes les filles ont joué le jeu et ça s’est très bien passé."

Des séances d’entraînement aux repas, les joueuses ont tout partagé : "On commençait par un réveil musculaire d’une demi-heure avant le petit-déjeuner en commun. Ensuite elles jouaient au tennis pendant 2h-2h30 puis elles avaient une séance de physique avant le déjeuner. Et l’après-midi était plutôt consacrée à des points ou des séances de match pour finir par de la récupération et du gainage." Avec en bonus des bains froids improvisés dans la piscine de l’hôtel. "L’eau était à 10 degrés ! Je ne suis pas sûr que ça ait été leur moment préféré, sourit Hugo Lecoq, mais elles n’avaient pas le choix !"

Un programme dans lequel était aussi incluses quelques séances de boxe. "C’est quelque chose qu’elles font régulièrement au CNE avec le préparateur physique Gwen Relandeau. C’est un échauffement avec une certaine intensité où le cardio monte tout en travaillant la concentration et la vigilance pour maintenir sa garde et respecter les enchaînements."

Et pour remercier le TC Peymeinade de son accueil, les joueuses ont participé à un clinic avec les enfants du club. "C’était un très bon moment, commente Hugo Lecoq. C’est important de refaire vivre les clubs. Franck Triviaux, le directeur du club m’a beaucoup aidé pour l’organisation du stage et les adhérents sont venus voir les entraînements, il y avait de la vie, c’était sympa."

 Après six jours de stage, la majorité des jeunes ont pris la direction du Cap d’Ail pour y lancer leur préparation pour Roland-Garros. "Ils sont repartis dans leurs cellules individuelles pour la tournée mais on souhaite répéter ces stages avant les grands chelems ou au moment des changements de surface en en faisant, un à Deauville, par exemple, pour préparer le gazon et un autre au mois d’août au CNE pour préparer l’US Open." Et tous continueront de se côtoyer lors des différents tournois. "L’objectif c’est que chacun progresse en s’appuyant sur les autres et c’est possible via ce genre de stage, conclut Aloïs Beust. Et c’est aussi important de prendre les bonnes habitudes comme celle de travailler quotidiennement même en tournois car ils vont y passer de plus en plus de temps !"

 

Joueuses et joueurs ayant participé à ces stages :

  • Julie Belgraver (née en :2002 ; -15 ; club : TC Denain (Hauts-de-France); entraîneur : Gabriel Urpi)
  • Marine Szostak (née en 2002 ; -4/6 ; club : TC Pierrelatte (Auvergne-Rhône-Alpes) ; entraîneur : Gérard Szostak)
  • Maëlle Leclercq (née en 2002 ; -4/6 ; club : TC La Grande Motte (Occitanie); entraîneur : David Strangeway)
  • Célia Belle Mohr (née en 2002 ; -15 ; club : AA Jeunesse Blesoise (Centre Val de Loire); entraîneur : Ivan Besnik et Norbert Palmier sur le tournoi du Cap d’Ail)
  • Juline Fayard (née en 2003 ; -15 ; club : TC de la Pape (Auvergne-Rhône-Alpes) ; entraîneur : Thomas Voiturier)
  • Océane Babel (née en 2004 ; -2/6 ; club : TC Sarcellois (Ile de France) ; entraîneur : Noëlle Van Lottum)

 

  • Younes Djouder (né en 2003 ; 0 ; club : TC de Vitrolles (Auvergne-Rhône-Alpes) ; entraîneur : )
  • Thibaut Verdier (né en 2003 ; -2/6 ; club : TC La Grande Motte (Occitanie); entraîneur : Elodie Rouzier)
  • Giovanni MPetshi Perricard (né en 2003 ; 0 ; club : TC de la Pape (Auvergne-Rhône-Alpes) ; entraîneur : Jean-Baptiste Dupuy )
  • Mehdi Sadaoui (né en 2003 ; 0 ; club : TC de Sucy-en-Brie (Ile de France); entraîneur : Jean-Baptiste Dupuy)
  • Martin Breysach (né en 2002 ; -2/6 ; club : FC Kronenbourg (Grand Est); entraîneur : Stéphane Heyd)
  • Harold Mayot (né en 2001 ; N.98 ; club : Metz ASPTT (Grand Est) : entraîneur : Thierry Tulasne)
  • Mathys Erhard (né en 2001 ; -4/6 ; club : TC Plaisir (Ile de France) ; entraîneurs : Laurent Raymond et Younes El Aynaoui)

 

 

Amandine Reymond